Stagiaire chargé(e) de projet & d’accompagnement filière Bois Bocage Martinique

Association Française d'Agroforesterie

Route bordée de haies en Martinique

Structure

Depuis 2007, l’Association Française d’Agroforesterie agit pour accélérer la transition agroécologique dans les différents territoires de France. Nous œuvrons au quotidien pour accompagner les acteurs du monde agricole dans le déploiement d’une agriculture plus fertile « du sol au paysage ».

Pour réaliser notre mission, nous mettons en œuvre un large éventail d’actions : recherche et développement, formation, diffusion du savoir, animation territoriale, structuration de filières et représentation de l’agroforesterie dans le débat public.

CONTEXTE

En plus de leurs fonctions environnementales, les haies et arbres agricoles présentent de nombreux avantages agronomiques et économiques, qui plus est dans un contexte de changement climatique avéré et de contraction des ressources (énergie, matériau bois, etc.).

Malgré ces avantages, on constate une diminution importante des formations arborées dans de nombreux territoires agricoles, comme une dégradation de leur qualité (diminution de la densité, discontinuité forte, mauvais état sanitaire des arbres…). Cette disparition progressive est notamment liée à un manque d’actions de développement (sensibilisation, vulgarisation technique, animation territoriale), de débouchés pour la valorisation des co-produits ligneux qui en sont issus (structuration de filières), et d’équipements adaptés pour les opérations de prélèvement et de collecte.

En Martinique, l’Association Française d’Agroforesterie développe depuis 2018 la filière Bois Bocage Martinique (BBM). Soutenu par l’ADEME et l’Office de l’eau et conduit en partenariat avec BANAMART, la CODEM et ALBIOMA, cette filière a pour but de développer et d’accroître la disponibilité de la ressource ligneuse agroforestière sur le territoire de la Martinique. Les actions du projet portent sur l’entretien de l’existant (haies, ripisylves, arbres isolés, friches agricoles, lisières forestières), la valorisation de la biomasse qui en est issue (combustible, bois litière, mulch, BRF, bois d’œuvre, etc.) et l’accompagnement de nouveaux projets de plantation.

L’Association assure l’animation sur le territoire et le développement de la filière, en accompagnant les différents acteurs impliqués : agriculteurs, coopératives, entreprises de travaux forestiers, pépiniéristes, utilisateurs de la ressource.

MISSIONS

Le ou la stagiaire sera rattaché(e) au pôle filière et valorisation de l’Association Française d’Agroforesterie, basé(e) sur le territoire de la Martinique au Trois-Ilets. Il/Elle sera encadré(e) par l’équipe sur place qui se compose de 2 personnes.  L’objectif du stage sera de déterminer la durabilité d’une filière naissante de valorisation de la biomasse agricole en Martinique. Ses missions durant les 6 mois seront :

D’animer les échanges entre les différents acteurs et identifier les besoins de la filière :

  • Propriétaires et coopératives agricoles
  • Prestataires de travaux d’entretien (plantation, élagage, transformation des résidus, transport)
  • Entreprises de valorisation des résidus d’entretien

Réaliser un diagnostic de l’existant et synthétiser les données (mise à jour des Plan de Gestion des Haies) à l’aide d’un logiciel interne :

  • Cartographie des exploitations
  • Liste de propriétaires intéressés
  • Typologies de haies, ripisylves et essences
  • Modalités d’entretien et de valorisation, et itinéraires techniques d’exploitation

Faire le suivie et collecter les données (mesure de l’accroissement des arbres, état sanitaire, etc.) :

  • Placettes permanentes (chantiers pilotes d’entretien)
  • Nouvelle(s) plantation(s) identifiées et à identifier
  • Parcelle(s) expérimentale(s)

Faire le suivi des chantiers d’entretien des haies

  • Assurer la traçabilité des produits valorisés
  • Collecter les données nécessaires pour la R&D (linéaire entretenu, type de haie, type de matériel, humidité, etc.)

PROFIL

Etudiant(e) Ingénieur(e) agronome, agricole ou forestier

  • Compétences techniques en gestion de projets (agro)forestiers (diagnostic stationnel, évaluation des contraintes, reconnaissance des essences, suivi sanitaire, maîtrise du volet réglementaire) ;
  • Qualités relationnelles, capacités d’animation et de mobilisation des acteurs ;
  • Goût pour le travail de terrain ;
  • Maîtrise des outils informatiques (une expérience SIG est un plus) ;
  • Aptitudes rédactionnelles ;
  • Sens des responsabilités, capacités d’analyse, rigueur, organisation et méthode ;
  • Dynamisme, mobilité, réactivité, autonomie, esprit d’initiative ;
  • Connaissance des cultures et de la flore des milieux tropicaux est un plus